L’intrapreneuriat se développe également dans le secteur public

Posted by jyhuwart on 01/12/12

Susciter et encourager les comportements d’entrepreneurs au sein de grandes entreprises privées, voila déjà un défi…

Mais une administration publique peut-elle avoir un intérêt, elle aussi, à engendrer en son sein le développement de vocation d’intrapreneurs ?

D’après Richard Boly, patron de eDiplomacy au Département d’Etat américain, la réponse est sans conteste positive.

Une des missions de ce haut fonctionnaire de Washington, spécialiste de l’entrepreneuriat, consiste aujourd’hui à inciter les employés de l’administration américaine des affaires étrangères à proposer et entreprendre des initiatives innovantes dans un environnement de travail obsédé par la stabilité et, par définition, rétif à toute prise de risque.

Administration 2.0 et Intrapreneuriat

Richard Boly sera orateur lors de notre conférence Intrapreneurship 2012, le 13 décembre prochain, à Paris.

Au lendemain des attaques sur le World Trade Center, l’administration fédérale américaine s’était rendu compte des problèmes créés par ses lourdeurs, rigidités et cloisonnements internes. L’affaire WikiLeaks, quelques années plus tard, fut un traumatisme supplémentaire pour  le ministère américain des Affaires étrangères.

Au cours de la dernière décennie, le Département d’Etat a donc remis en question certains de ses modes de fonctionnement.
Richard Boly et d’autres ont proposé la mise en place d’une structure interne plus ouverte et agile, indispensable pour répondre aux enjeux posés par un monde devenu plus complexe.

Une des premières étapes a ainsi été l’installation d’outils collaboratifs au sein du ministère US : réseaux sociaux internes, blogs, wikis, etc. Ces derniers ont fait migré l’ancien modèle d’organisatin du Département d’Etat américain vers un modèle davantage  2.0.

Libérer les énergies individuelles dans un cadre de confiance

Il ne suffit toutefois pas de mettre en place de nouveaux canaux de communication ouverts et point à point pour métamorphoser une structure telle qu’une administration, a fortiori de la taille du U.S. State Department.

Pour que l’ensemble fonctionne, les individus doivent, d’une part, pouvoir obtenir un degré d’autonomie plus grand.

D’autre part, ils doivent bénéficier d’un climat et d’un cadre qui leur inspire confiance pour adopter les comportements plus entrepreneuriaux. Ils doivent notamment être rassurés sur le fait que le gain engendré par leur prise d’initiative, quel que soit sa forme (reconnaissance, mérite, pourquoi pas financier…), ne leur sera pas entièrement confisqué.

Enfin, les employés, pour pouvoir se transformer en intrapreneurs, doivent obtenir, quand c’est pertinent, le support nécessaire, managérial et/ou logistique, pour mettre en oeuvre les initiatives jugées intéressantes pour l’organisation.

Un fond de soutien aux initiatives intrapreneuriales

Comment, dès lors, stimuler ces nouveaux types de comportements et favoriser l’innovation à travers les intrapreneurs ?

De multiples expériences ont été tentées et une série de projets sont désormais mis en oeuvre par l’administration US des Affaires étrangères.

Le plus marquant de ces projet est sans doute, depuis quelques temps, la mise sur pied de ce fond d’investissement intrapreneurial par le Département d’Etat américain, en collaboration avec d’autres investisseurs à risque. Ce dernier a pour vocation de financer la mise en oeuvre de certaines idées et projets imaginés par les employés des ambassades américaines dans le monde.

Richard Boly parlera de ce fond d’investissement, et d’autres choses, lors de la conférence Intrapreneurship 2012, organisée par Entreprise Globale, en partenariat avec Novancia Business School, le 13 décembre prochain à Paris.

Pour plus d’information sur le programme et les dernières possibilités d’inscriptions, consultez le site web : www.intrapreneurshipconference.com

Leave a Reply »»

*
To prove you're a person (not a spam script), type the security word shown in the picture.
Anti-Spam Image

Entreprise Globale rss

Découvrez le nouveau think tank traitant de l'économie innovante et connectée. more.



Advertisement